Carte: informations sur la méthodologie utilisée

Itinéraire / opérations liées / débarquements

Une opération de recherche et sauvetage commence lorsqu’un bateau quitte le port de départ.

Une fois en mer et dans une zone recherche et sauvetage, un certain nombre d’opérations ont lieu. MSF mène deux types de mission: le sauvetage de personnes sur des bateaux en détresses et le transbordement de personnes de et vers d’autres bateaux afin d’assurer les meilleurs pratiques et d’organiser efficacement la présence d’entité de secours dans les zone de recherche et sauvetage. Ceci est coordonné par le Centre de Coordination de Sauvetage Maritime (MRCC) à Rome

Toutes les opérations se déroulant durant le même itinéraire sont définies comme « liées ».

L’itinéraire prend fin avec le débarquement dans un port sûr désigné par le MRCC.

Initiation d’une opération

Chaque opération MSF peut être initiée de la manière suivante:

  1. un appel du MRCC qui a déjà été informé d’un navire en détresse
  2. MSF repère directement un navire en détresse dans la zone de recherche et sauvetage
  3. un appel d’un autre navire (par exemple un autre bateau de secours ou les gardes côtes italiens) ayant identifié un bateau en détresse

Dans les deux derniers cas, MSF a la responsabilité d’annoncer la présence de bateaux en détresse au MRCC. Le MRCC va ensuite décider qui coordonnera le sauvetage.

Opérations en eaux territoriales

La grande majorité de nos opérations de recherche et sauvetage ont lieu en eaux internationales. Dans quelques cas exceptionnels, elles peuvent se dérouler en eaux territoriales libyennes. Toutes ces exceptions se font à la demande et en coordination avec le MRCC.

Suivi et contrôle des routes maritimes

La position et les mouvements des bateaux MSF sont contrôlés par le système d'identification automatique (SIA). Afin de tracer les mouvements de ses bateaux, MSF se base sur des rapports réguliers et ad hoc produits par Vessel Finder, un réseau de récepteurs SIA du monde entier.

Les données les plus pertinentes des rapports (une position par bateau chaque heure) sont les suivantes:

  • DATE et HEURE - marquage de la dernière position enregistrée (UTC)
  • LATITUDE - latitude géographique au format AIS (World Geodetic System 1984)
  • LONGITUDE - longitude géographique au format AIS (World Geodetic System 1984)
  • ROUTE – trajet parcouru sur terre (en degrés)
  • VITESSE - vitesse sur terre (en noeuds)
  • Numéro IMO - numéro d’identification du bateau selon l’Organisation maritime internationale (OMI).
  • DESTINATION - port de destination vers lequel le bateau navigue (saisi manuellement par le capitaine)

Vessel Finder reçoit les données de positionnement d’une station de réception AIS terrestre et les conserve dans sa base de données. La couverture des stations est limitée par la propagation des fréquences VHF et va jusqu’à un rayon de 50 à 70 miles de la côte en fonction des conditions météorologiques. Dans certaines zones et suivant les conditions atmosphériques ou climatiques, la couverture peut être compromise au point de ne pas enregistrer de données ou qu’elles soient incorrectes ou corrompues.

Conditions météorologiques

Pour chaque sauvetage, nous essayons de collecter les informations suivantes:

  1. La vitesse du vent (en noeuds)
  2. La hauteur de vague (en mètres)

Les informations proviennent de deux sources: le journal de bord (ou la déclaration de faits) écrit par le capitaine (collection de données in situ) et le rapport du consortium LaMMA (simulation de données basées sur des modèles mathématiques et des reconstructions des coordonnées GPS, l’heure et les conditions météorologiques connues).